Lorsque vous vous inscrivez sur un de nos événements, nous vous soumettons un questionnaire dans lequel vous pourrez spécifier quel niveau d’intensité vous recherchez dans le jeu de rôle, et éventuellement spécifier un type de scène auquel vous ne souhaitez pas être confronté. Les conteurs veilleront à ne pas vous mettre dans une situation non voulue. Cependant, nous ne contrôlons pas le jeu des joueurs. C’est pourquoi nous mettons en place quelques règles visant la sécurité émotionnelle.

Comment jouer les scènes violentes, intenses ou impliquant un contact ?

La règle de base pour toute situation est le consentement. Aucun contact physique ne doit se faire sans le consentement d’un autre personnage. Quelle que soit l’action que vous voulez entreprendre et qui implique un autre joueur, si vous avez un doute, demandez lui avant de la jouer. Si vous n’osez pas demander c’est probablement que l’action que vous voulez entreprendre n’est pas une bonne idée de scène à jouer.

La règle de base : C’est celui qui subit qui choisit !

Scènes de fouille :

La personne fouillée décide si la fouille est simulée ou si la fouille tactile est effectivement jouée. Le joueur incarnant le personnage qui fouille la victime doit accepter la règle du joueur fouillé. Le joueur fouillé qui choisit une fouille simulée est obligé de dévoiler tous ses objets cachés.

Scènes de torture

Pour simuler une scène de torture, vous avez toute liberté de mise en scène. Faites semblant d’utiliser des instruments de torture, prenez votre rire le plus sardonique. Simulez le contact physique sauf accord explicite du joueur incarnant la victime. Celui-ci peut feindre la souffrance en se tordant de douleur et en criant.

Scènes de séduction :

Pour simuler une scène de séduction, tendez la main paume contre le sol à un autre personnage. S’il vous attrape le doigt, c’est qu’il consent à être séduit. S’il attrape la main, considérez que la scène est plus intense, etc.

Scènes de combat

Si vous ne souhaitez pas vous battre, inutile d’aller sur le champ de bataille. Si vous allez sur le champ de bataille, il faut accepter que vous puissiez être la cible d’une attaque. En dehors des champs de bataille, aucun combat ne peut avoir lieu sans le consentement d’un protagoniste (il doit alors concéder la défaite automatiquement à l’assaillant).

 

Voir aussi : http://ungnsecurisant.files.wordpress.com/2018/12/Pour-un-GN-plus-s%C3%A9curisant.pdf

Safezone :  faire une pause, retrouver ses esprits dans un espace bienveillant

Un espace de sécurité émotionnel, aussi appelé “safezone” est prévu sur nos GN. Il est accessible à n’importe qui à n’importe quel moment et il y a toujours quelqu’un pour vous accueillir et vous écouter.

Safewords : Un mot et un geste pour sortir du jeu instantanément.

Des mots de sécurisation (safewords” seront aussi annoncés en début de partie ainsi que des gestes pour diminuer l’intensité d’une scène voire pour l’arrêter explicitement.