Hiérarchie religieuse

Uniforme du clergé. D’une voie à l’autre, le costume clérical peut être amené à changer très largement. Il existe pourtant une base commune. Les décorations peuvent indiquer différents éléments biographiques du clerc (lieu de formation, ordre, titres, etc.)

La tenue de la voie de la parole est basée sur le chasuble, parfois agrémenté d’une capuche.

La tenue de la voie de la justice est agrémenté d’un chapeau, d’une cape et de gants. La couleur des gants ainsi que les décorations du chapeau indique le rang.

La tenue des lecteurs est composée d’une bande de tissu constituée de plusieurs pièces assemblées qu’ils se drapent autour du corps.Certains portent la fin du tissu par dessus l’épaule tandis que d’autres la laissent pendre à leur hanche.

Les ordres peuvent avoir leurs propres codes vestimentaires. Par exemple, les prêtre guerriers d’Ori sont équipés d’un tabard. Le culte d’Yf’mozun a pour habitude de porter l’étole.

  • le Collège des éminences (les 16Altashara)  est appelé l’edoaltashara
  • N’apparaissent pas sur le schéma les Ordonnateurs (responsables d’un ordre)
  • Voie de justice est en charge de la lutte contre l’hérésie.
  • Voie de la parole est responsable de la diffusion du culte et des sermons, guider chacun vers navas)
  • Voie des lecteurs: les responsable de la recherche et de la connaissance du monde révèle et interprètent le sens des  textes prophétiques)
  • Navastan (considéré de rang supérieur aux vertueux et séminaristes) est un homme sur qui un extrait de prophétie a été tatoué. Ce fait rend son corps sacré.