Le monde est sauvage et inhospitalier. En dehors des cités vous ne savez jamais où vous mettez les pieds. La civilisation n’a pas atteint certaines contrées. La plupart des villages sont des communautés humaines misérables cultivant à peine de quoi survivre. Ceux qui sont sortis des sentiers battus disent avoir croisé des créatures monstrueuses.

D’anciens royaumes ont laissé des traces de leur suprématie mais la plupart d’entre eux ont été oubliés. Le niveau de technologie est très disparate. Le Royaume Sung est très en avance scientifiquement. A l’inverse, les territoires du Nord sont généralement très en retard.

Deux continents majeurs sont connus dans le monde.

La pangée occidentale : le plus grand continent est une pangée s’étendant du pôle nord à l’hémisphère sud. Deux sous continents la composent, reliés par une étroite étendue de terre appelée isthme d’Orinaya. Le sous-continent de l’hémisphère nord abrite plusieurs entités politiques concurrentes (Fédération Sung, Empire Dacre et Empire Echozin)

Le sous-continent sud, très peu connu est essentiellement désertique. Mais sur le littoral et au nord du désert géant d’Afentrak, se trouvent les fastueuses cités Greïmeïjin.

L’île continent d’Echozin : Un second continent se trouve à l’Est de cette pangée. Beaucoup plus petit, tant en longueur qu’en largeur, il est sous domination hégémonique de l’Empire Echozin. Ce continent est généralement désigné sous la formule “île d’Echon”, bien que sa taille soit supérieure à ce que l’on pourrait qualifier d’île. Du fait de sa forme en tête de cheval, l’Empire Echozin est parfois surnommé l’Empire cheval.

Les contrées hyperboréennes : On dit que le Nord du continent est peuplé de géants. Certains marchands commercent avec les villes portuaires du continent polaire dont personne ici ne connaît l’étendue. Les contrées hyperboréennes gardent tous leurs secrets derrière le climat particulièrement hostile.