L’Empire Dacre rassemble plusieurs royaumes et domine l’immense majorité du continent.

On appelle communément Empire Dacre l’ensemble des contrées alliées à l’Empire mais en réalité seuls trois royaumes sont signataires de la constitution impériale : le Royaume Dacre, berceau de l’Empire, le Royaume de Brèg et ses valeureux combattants et le prestigieux Royaume de Nadsommis. Ensemble, ces trois royaumes constituent ” l’alliance éternelle”. Toutes leurs lois sont communes et l’administration impériale y joue un rôle décisif.

L’Empereur du Grand Empire Navaséen  (appelé communément Empire Dacre ou Grand Empire) : Montois, élu en 975.

L’alliance éternelle : Dacre, Brèg, Nadsommis

D’autres entités ont juré allégeance à l’Empire sans pour autant l’avoir rejoint. Ils doivent respecter un certain nombre de lois impériales mais ont une part d’autonomie dans la gestion de leurs affaires et de leurs gens. Leur intégration dans l’Empire et leur soumission à l’administration impériale sont donc plus ou moins importantes, mais ils ont tous en commun la même monnaie : le dacre.

Provinces fédérées : Oslimara , Dibrandor : ce statut revient, dans une large mesure, à une totale intégration à l’Empire.

L‘Entité qui rassemble les provinces fédérées et l’alliance éternelle est désignée sous l’appelation “Grand Empire” Les lois de l’Empire y ont cours et ces royaumes n’ont pas de diplomatie propre mais chacun a son propre système politique dont les dirigeants ne doivent rendre des comptes qu’à l’Empereur.

Provinces associées :  (Vanendor Set-Dib ) ce statut accorde un pacte de non agression de l’Empire et un pacte de défense mutuelle mais aucun droit sur la succession impériale. Les provinces associées payent un tribut annuel à l’Empire mais gardent une très large autonomie au niveau de leurs lois.

Des territoires comme Vanendor  et sont très proches de l’Empire et bénéficient notamment de la protection de l’armée impériale.  Set-Dib est en pourparlers depuis des années pour rejoindre l’alliance éternelle ou du moins rejoindre officiellement la constitution impériale.

Protectorat : Domarius

Pacte de non agression: Isthme de Yagon, Kuramae

L’Empire Dacre a construit son hégémonie sur les succès militaires mais son développement et son unité sont fondés sur la diffusion du culte de Navas, religion officielle de l’Empire et qui a précédé sa fondation. Nul ne peut comprendre les traditions impériales sans connaître le culte navaséen. La prophétie a joué un rôle clé depuis l’aube de l’Empire et jouera sans doute encore longtemps un rôle décisif.

L’empereur est désigné par un collège d’électeurs dont font partie les trois gardiens des trois tours antiques, le Kapodeï et les dirigeants de chaque royaume de l’alliance éternelle ainsi que les seigneurs ayant payé le tribut impérial.

Sur l’ensemble de l’Empire, les routes principales sont entretenues par l’administration impériale. Les tronçons du réseau impérial commercial et postal sont facilement différenciables des autres. Ils sont entretenus régulièrement et en bien meilleur état que les autres voies. Dans chaque royaume rallié à l’Empire, il existe des tronçons de route impériaux.

L’administration impériale

Les magistrats représentent l’Empire et la loi impériale au sens large. Ils ont, de ce fait, une autorité leur donnant certains passe-droits. Dans les provinces impériales, ils sont extrêmement respectés et nul n’oserait remettre en cause leur parole. Un comte ou un duc peut, à la limite, contester la position d’un magistrat en marchant sur des œufs, mais les quidams ont intérêt de courber l’échine. Le rang de magistrat se gagne par des concours spécifiques ou par nomination, même si c’est plus rare. Certains anciens officiers de l’armée peuvent avoir le droit de terminer en tant que magistrat à des rôles spécifiques comme celui de gouverneur. Un magistrat loin de sa zone de fonction n’aura pas d’autorité légale mais gardera son aura et son rang.

Lors de son entrée en fonction, le magistrat doit passer le serment du cygne : « Je jure fidélité à l’Empereur, j’offre ma vie à l’Empire. Je fais vœu de dévouement et de probité. Je consacre ma vie à la vérité et à la transparence. »

Les magistrats portent une broche en forme de cygne et une lanterne. La broche de cygne change de couleur au fur et à mesure de l’avancée du magistrat : grise<argent<blanche (diamant). Plus rares sont les cygnes noirs offerts à des magistrats spéciaux dont les missions sont tenues secrètes.

Le collège d’électeurs impérial : Sont électeurs pour le collège impérial avec une voix chacun. Le droit de vote est symbolisé par une clé

  • Le Roi de Dacre
  • Le Roi de Nadsommis
  • Un représentant des ducs de Breg désigné par palabre.
  • Les gardiens des tours antiques.
  • Deux clés sont remises à la discrétion de l’Empereur. L’Empereur peut durant son règne désigner deux princes électeurs à qui il remettait les clés de terre cuite. Elles symbolisent la voix populaire. Il est interdit à l’empereur de remettre l’une de ses clés à l’un de ses parents et il est d’usage qu’il remette l’une de ces deux clés au capodéi bien que cela n’ait jamais été inscrit dans aucun texte légal.
  • Un émissaire de Dibrandor choisi par la monarchie brandorienne
  • Enfin, tout noble s’étant acquitté d’un cens qui s’élevait à 20 têtes de bétail, 30 poulets, l’équivalent de la solde annuelle de 50 soldats (environ 90 000dacres). Il doit en outre être à jour du paiement des taxes régulières. Le paiement du cens octroie ce droit de siéger jusqu’à la nouvelle année.

Plus d’infos sur l’armée impériale ici.