“II y a 2 périodes dans la vie d’un homme en Echozin : La guerre, et la mort.” Folklore populaire

L’Empire Echozin est constitué du Royaume d’Echon (appelé aussi “ancien empire” sur le continent oriental et de plusieurs anciens royaumes du continent occidental : Ozin, Noksung et toute la partie sud de la péninsule anciennement yagonite.

L’Empire Echozin tire son nom de la contraction de l’association des noms Echon et Ozin après le mariage la reine Uliena, descendante d’Aechon avec un prince d’Ozin. Ce mariage royal  a conduit à la fusion des deux empires et à la fondation d’une nouvelle dynastie.

On sait peu de choses à propos de l’empire Echozin. On dit aussi que chaque habitant est entraîné à devenir un soldat et que tous manient parfaitement les armes les plus singulières et les plus originales. Les plus inventifs évoquent à propos des moeurs de ses habitants des rites anthropophages. On les dit extrêmement belliqueux. Et on les présente comme des barbares. C’est là le signe d’une ignorance crasse de leurs rites, de leurs traditions et de la sagesse qu’ils ont su développer au fil du temps.

Il faut dire pour les excuser qu’il est extrêmement difficile de pénétrer sur le sol Echozin et plus encore d’en sortir. Ce territoire est sans doute encore plus fermé que la fédération.

À en croire les rares ambassadeurs qui ont la chance de rencontrer l’empereur, celui-ci n’est pas aussi austère que la légende le raconte. Il apprécie la chasse, le plaisir des banquets, il est vrai que cela ne s’il ne détourne jamais des soucis de l’État du gouvernement.

Culture

L’Empire Echozin s’illustre par une parfaite organisation caractérisée par une hiérarchie stricte et une décentralisation forte du système politique et économique.

L’empereur est élu par un conseil d’électeurs qui rassemble les généraux de l’armée. Il exerce les pleins pouvoirs (politique, judiciaire, militaire et religieux) mais est entouré de nombreux ministres pour gouverner. Ce sont des savants, des juristes, des chefs de clan. Ils se réunissent et le conseillent lors de longues palabres où tous s’assoient en cercle et partagent divers mets. Lors de ces conseils, il arrive que l’assemblée atteigne jusqu’à deux cent personnes et l’Empereur s’interdit de manger tant que tous n’ont pas pris la parole.

Les généraux sont choisis par les soldats eux-mêmes.

La misère, l’insécurité, l’injustice n’existent pas en Echozin à en croire les ambassadeurs qui rapportent que, chaque mois, l’empereur circule à pied dans la ville et offre des milliers de repas à ses sujets.

L’empereur Varesh avait pour habitude de monter d’or ses épées, ses boucliers et ses chevaux.

 

Religion : voir cosmologie Echozin