Réjouissances après la bataille !

Cet opus d’ouverture de la chronique se déroulera au lendemain de la prise du château d’Amidi par les troupes de l’Empire Dacre soutenues par les soldats Kuraméens. Ce château kuraméen avait été capturé il y a 6 ans par un Seigneur Echozin. Vous êtes présents parce que vous avez participé directement ou indirectement à la bataille ou parce que vous pensez que c’est le moment de faire des affaires. Peut-être aussi avez-vous entendu parler de cet extrait de la prophétie qui mentionnerait le château d’Amidi. Aurez-vous le temps de fêter la victoire ?

Date de l’événement  6, 7 et 8 septembre 2019

Inscription PJ  : 77€ jusqu’au 31 mars. (Comprend les repas du vendredi soir, les trois repas du samedi ainsi que le petit déjeuner et le dimanche midi).

  • Inscription précoce (avant le 1 avril) : 77€ ←
  • Tarif inscription standard : 86 euros
  • Inscription tardive: 96€
  • inscription de dernière minute : 106€

(Par souci de transparence dans nos comptes associatifs, le budget de l’événement sera publié)

Propulsé par HelloAsso

 

Lien vers l’événement facebook : Ici

Les événements précédant la partie :

-979 Mort de l’Empereur Brojeli (en provenance de Nadsommis)
– 980 Election de l’Empereur – un noble de la maison Montois, élu sans la voix du Kapodéï. L’empereur actuel est donc un malaimé. (On appelle « malaimés » les empereurs élus sans la voix du capodéi.). On dit de lui qu’ « il a l’intelligence discrète ».
– 981 Le château d’Amidi, propriété du duc Lodesma est capturé par des troupes Echozin. Tout en stipulant qu’il ne s’agit pas d’une manœuvre préméditée, le Vice-roi d’Ozin légitime la violation du traité de paix avec Kuramaé et soutient le seigneur à l’initiative de l’attaque.
– 981 Le Roi de Kuramaé abandonne l’idée d’une contre-attaque. Il signe un nouvel accord avec le Royaume d’Ozin actant la cession du duché d’Amidi contre une grosse somme d’or.
– 981 La Maison Katella demande au roi de Nadsommis, Adameo Museo l’autorisation de demander la formation un Ost à l’Empereur contre le château d’Amidi
– 982 La Maison de Nadsommis demande à l’Empereur un Ost impérial et se propose de le mener – Refus de l’empereur
– 982 L’église révèle qu’un extrait de la prophétie évoquerait la citadelle d’Amidi
– 982 Suite aux révélations de l’église, et avec l’appui de certains prêtres – La Maison de Nadsommis demande à nouveau à l’Empereur un Ost impérial et se propose de le mener – l’Empereur accepte et prévoit de consacrer 2 000 hommes dont la compagnie des fuyards
– 982 La Maison Katella demande la conscription sur son duché et demande du soutien aux familles de Nadsommis. Aucune ne répond positivement. Le Roi de Nadsommis envoie 800 hommes. La dynastie rassemble 700 hommes supplémentaires. La Maison Matesherbes pour calmer les rumeurs sur son état de fragilité envoie un régiment de 100 hommes supplémentaires symboliquement.

– 983 L’Ost de 3500 est rassemblé. L’attaque sera conduite en large partie par le fleuve. De nombreux bateaux sont réquisitionnés et d’immenses barges construites tout ça aux frais de la Maison Katela, un investissement qui semble bien au-delà de son budget.
– 983 Un premier combat a lieu près des rivages du Simio. La compagnie des fuyards n’est pas présente. Elle a choisi son propre itinéraire. Les troupes impériales sont bousculées mais avancent. Au lendemain de la bataille la compagnie des fuyards arrivent sur les lieux.
– 983 L’ost impérial poursuit son avancée vers Amidi et capture le point stratégique de la butte de Betga très facilement. C’est le dernier point avant l’attaque sur le château à quelques kilomètres d’ici.
– 983 Après la prise de la butte de Betga, l’armée impériale est encerclée. L’ennemi a assiégé la butte. En fâcheuse posture, des émissaires sont envoyés pour obtenir des renforts. Il est aussi pris contact avec le Roi kuraméen.
– 983 Le Roi kuraméen décide de ne pas faire intervenir son armée royale mais d’autoriser ses vassaux à éventuellement participer. Trois familles kuraméennes répondent : Lodesma, Tomani et Sardo.

– 983 Les renforts de ces trois familles bouleversent l’équilibre des forces. Prévenus par leurs espions, les troupes echozines lèvent le siège et se replient sur la citadelle d’Amidi. Dans leur précipitation, une large partie des troupes echozines sont décimées entre les bataillons kuraméens et nadsommiens.
– 983 La prise du château se révèle aisée. Des troupes echozines fuient dans la foret. Le seigneur Ellistrel est tué. Son frère est fait prisonnier.

Forces en présence

L’église navaséenne aura plusieurs représentants et pour cause:  Il faut désigner un nouvel archiprêtre pour le duché. De plus, il semble qu’un extrait de la prophétie fasse mention du château d’Amidi et de sa reconquête. Mais pour l’instant, les mosli ne veulent pas le dévoiler.

Les troupes impériales seront évidemment présentes puisqu’elles ont contribué à la reprise du château. Elles compteront leurs morts et célèbreront leurs héros.

Dans leurs geôles, se trouvent les combattants et nobles Echozin qui se sont rendus à temps pour ne pas passer au fil de l’épée. Le statut de certains en fait des prisonniers politiques de valeur sur lesquels il faudra veiller.

Plusieurs dynasties de l’Empire notamment en provenance de Nadsommis ont soutenu l’action impériale et espèrent sans doute être récompensés. Qu’ils aient envoyé leurs troupes, combattu en personne, ou financer l’ost, ce n’était sans doute pas sans quelques idées derrière la tête et ils revendiqueront un retour sur investissement. Certains nobles doivent d’ailleurs pensé que c’est l’occasion de peser dans le jeu politique de l’Empire et peut-être de le bouleverser.

Les familles Kuraméennes viendront sans doute également réclamer leur souveraineté sur un territoire dont ils estiment la revendication légitime. Par exemple, la mystérieuse dynastie Sardo, la sulfureuse dynastie Lodesma et l’ambitieuse dynastie Tomani  pourraient user de leurs talents diplomatiques pour tirer les marrons du feu.

Évidemment, l’importance politique de la capture et ses possibles conséquences diplomatiques ont forcé l’empereur à envoyer une délégation de magistrats. La corporation du cygne s’efforcera de défendre les intérêts de l’Empereur. A condition de réussir à résoudre ses propres turpitudes.

Enfin, le reste du continent observera attentivement la conclusion de cet événement. Les marchands Domarius attendent surement de pouvoir ouvrir de nouvelles routes commerciales. On peut s’attendre à ce que les peuples de Shara et de Kurak soient peu représentés dans un conflit qui ne les concerne pas. Mais on connait la curiosité de ces peuples de l’Ouest pour les anciens territoires d’Altabor. Le mystère reste entier pour Sung, suspecté par l’Empire d’avoir soutenu les troupes Echozin.

 

Menus:

  • Vendredi soir : Buffet froid
  • Samedi midi : Sandwichs  (En attente de précision)
  • Samedi soir : Cochon à la broche
  • Dimanche midi : Repas chaud (En attente de précision)
  • Petits déjeuners(samedi et dimanche matin): pain, confiture, miel. Thé café lait cacao.

Pour les plats à base de viande, nous prévoyons toujours un repas de substitution pour ceux qui en ont fait la demande à l’avance.