Si selon certains l’Ayerling est une école de magie, il s’agit d’abord et avant tout d’une voie spirituelle et philosophique. Largement méconnue dans l’Empire, l’Ayerling est au fondement de la civilisation de Shara.

Selon les préceptes de l’Ayerling, l’univers entier est fait d’une énergie vitale qui est en toute chose. Cette énergie vitale agit telle une force cosmique capable de produire le dessein du vivant.

L’Ayerling ne s’enseigne pas. Il s’agit d’un éveil. Mais il y a des temples dédiés à l’éveil essentiellement en forêt ou en montagne toujours dans des lieux très isolés. Les disciples de l’Ayerling sont réputés être des ascètes.

Elle est aussi réputée pour être la plus ancienne école de magie mais qui peut croire que les peuplades enfermées des forêts de Shara aient accès à de tels pouvoirs ? Ses pratiquants défendent d’ailleurs l’idée qu’il ne s’agit pas de magie mais juste de communion avec la nature.

Ceux qui savent se saisir de cette force cosmique seraient capables de l’utiliser à leur profit, de la manipuler et de démultiplier ses possibilités. Cette puissance fondamentale se trouve partout dans la nature mais sa maîtrise est très délicate. Elle nécessite un haut degré de conscience de la vitae. L’éveil, au sens cosmique, s’appelle Ayerling. C’est dans la région de Shara que s’est le plus développée cette discipline d’éveil de soumission et de contrôle de la vitae.