Sonora est célèbre pour avoir fondé le Code de l’Achèvement. Il ne s’agit pas à proprement parler d’un « commandement ». Il s’agit plutôt d’une succession d’enseignement et une philosophie éthique visant à donner une idée d’un comportement exemplaire. Selon la philosophie de Sonora, il convient de parachever son corps pour le sublimer. Pour les disciples du Code,  chaque partie du corps représente une valeur majeure dont en découlent certaines disciplines.

–          la tête symbolise le contrôle de soi. Il favorise la diplomatie, la quiétude.
–          les yeux symbolisent la curiosité. Elle encourage la recherche du savoir et l’accumulation de connaissance.
–          le cœur symbolise la compassion. Elle renforce notamment les pratiques médicinales.
–          le dos symbolise l’humilité. Elle encourage le retour à la nature, les cultures des sols.
–          le ventre symbolise le dévouement. Il exprime le goût de l’effort et du sacrifice, par le biais de la foi par exemple.
–          la main symbolise la dextérité. Elle développe la précision telle que la finesse de l’artisan ou l’adresse de l’archer.
–          le pied symbolise la volonté. Elle encourage

Ces sept « Creodel » sont autant de supports symboliques des qualités menant à la complétude. L’école de Sonora renvoie autant à une philosophie qu’à une discipline physique. Un disciple de Sonora doit réaliser et comptabiliser un certain nombre de faits, d’actions (remarquables, majeurs ou exceptionnels) en relation avec une discipline ou une valeur majeure pour parachever l’enseignement d’un Creodel. Dès lors que ces faits sont reconnus par les maîtres, le disciple acquiert la distinction de celui-ci symbolisée par le tatouage du Creodel parachevé.