Attention : Cette partie de l’univers fait partie des “secrets” que sauf mention contraire, votre personnage n’est pas censé connaitre. Vous ne trouverez donc ici que des informations lacunaires. Vous pourrez en apprendre plus au fil des opus et de vos aventures.

 

Organisation politique :

Les plus grandes villes de Shara comptent environ 2 000 habitants. Pour les Asharans, il est préférable de ne pas dépasser ce chiffre sous peine d’appauvrir les environs en ressources. Quand trop de monde s’amasse au même endroit, des volontaires sont rassemblés puis un chef est désigné. Une fois la caravane montée, elle est envoyée ériger un nouveau village ou rejoindre un village existant qui peut les accueillir.

Chaque ville possède un dirigeant élu, choisi par défaut en fonction de son expérience ou tiré au sort lors de la création du convoi.

Pinacle tutélaire : Chaque dirigeant siège forcément au Pinacle tutélaire, un rassemblement de tous les chefs de ville et village. Ce rassemblement décide des directives à suivre pour le développement de la communauté une fois par an, sauf cas exceptionnel, grâce à un vote qui clôt de longues palabres. Afin d’assurer la légitimité d’un membre, comme tous les dirigeants ne se connaissent pas forcément, chaque chef doit se munir d’un sceau appelé « Clef du Pinacle » qui est fabriqué à partir de toutes les disciplines d’artisanat, de fait, un dirigeant doit avoir des artisans où il ne peut obtenir son sceau.
Le pinacle a sous ses directive une instance appelée la « Sérénité Gardienne ».

Sérénité Gardienne : La sérénité gardienne s’occupe de faire régner l’ordre à travers le pays et, à défaut de posséder une antenne dans chaque ville, elle possède au moins quelques membres parmi les populations. Elle est composée de guerriers d’élites spécialistes des embuscades, capables de se déplacer furtivement dans les bois. Ils peuvent prendre en filature un bataillon entier durant des semaines pour attendre le moment propice pour l’attaquer.

Enseignement : Les enseignements sont transmis par un professeur à quelques élèves, que ce soit les sciences, l’Ayerling ou les arts. Plusieurs écoles cohabitent souvent dans une même ville. Certaines sont réputées et s’étendent dans plusieurs villes.

Géographie :  Le Nord de Shara est tempéré voire humide et les arbres feuillus prospèrent dans ce climat. Plus on va vers le sud, plus on ressent une chaleur tropicale étouffante.

Nourriture : Shara ne possédant pas de vastes étendues de plaines déboisées. Le peuple asharan utilise comme composant de nourriture principal à la place du blé et de sa farine, plusieurs types de farines de fruits tels que les glands, les châtaignes, les marrons, les pignons de pin.

Les farines de marrons et châtaignes étant particulièrement riches, les habitants ne consomment ces ingrédients qu’en petites quantités.

A certains endroits de Shara, notamment au Sud, proche de la frontière avec Sung An et avant des steppes, là où la température est la plus élevée, à la lisière des forêts denses, on peut voir quelques plantations de canne à sucre irriguées par le fleuve.

Dans les forêts, il y a tout ce qu’on peut espérer trouver et les Asharans sont passés maîtres dans la culture de fraises des bois, et autres fruits/baies sauvages.

Plus au Sud, dans les jungles denses, on peut trouver un peu plus de vie comestible comme les papayes, mangues, bananes, des volailles sauvages, des cochons sauvages…

Aucun stock de viande n’est fait par respect pour la vie.

Le climat humide du pays permet la récupération d’eau assez aisément quand il n’y a pas de fleuve ou rivière à proximité.

 

Ressources : Par la l’omniprésence de forêts luxuriantes et de cours d’eau à travers le pays, Shara possède du bois et de l’eau à foison. Son principe d’autarcie ne lui permet de faire que très peu de commerce avec l’extérieur même si l’abondance des ressources pourrait le permettre.

Shara est généralement divisée par les sharans en provinces aux noms évocateurs: croissant de mer, ruban de pierre, centre berceau, hautes terres, Forêt de vie.