“Il n’y a d’orgueil possible que dans la défaite.”  Proverbe Yagon

Attention : Cette partie de l’univers fait partie des “secrets” que s votre personnage n’est pas censé connaitre (sauf mention contraire). Vous ne trouverez donc ici que des informations lacunaires. Vous pourrez en apprendre plus au fil des opus et de vos aventures.

La mer d’Anari sépare le territoire Yagon en deux entités.

La péninsule de Yagon a longtemps été isolée au sein de l’Empire du fait de sa situation géographique. Ayant compris son intérêt stratégique, l’Empire a renforcé sa présence notamment sur les côtes Yagonites. En dehors des camps de garnisons, le nord de Yagon est très peu peuplé. Quelques tours de guet gardent les côtes entre les villages de pêcheurs. Le fleuve Novyag détermine la frontière avec le Royaume Dacre.

Au Sud, de superbes villes  témoignent du passé glorieux de Yagon. Séparés par un simple fleuve, c’est peu dire que de rappeler qu’historiquement les cités yagonites entretenaient des rapports étroits avec le Royaume Ozin.

 

Le peuple

Les peuplades de la péninsule sont des gens robustes et francs. Ils vivent dans des conditions climatiques peu enviables et revêtent d’épaisses étoffes en laine et coton, très colorées, préférant souvent les tuniques et les pantalons autant pour les hommes que les femmes. Les Medranites sont fiers de se parer de quelques bijoux discrets qui ont une signification souvent personnelle et affective. Le peuple vit beaucoup de la pêche. L’élevage est peu pratiqué mais leur alimentation compte énormément sur les cultures de bulbeuses de racines et d’aromates. Les gens du pays se sont également spécialisés dans le commerce des teintures grâce, notamment, au savoir-faire de la culture florale ancestrale et le gouvernement a d’ailleurs su garder une route commerciale avec l’empire Dacre.

  

Situation politique

À la tête du pays se trouvent une femme et un homme, la Yemvas (la voix du fleuve) et le Tulmora (le Murmure de la Roche). Siège à leurs côtés le “haut conseil” composé de quatre hommes et quatre femmes, hauts représentants des quatre grands clans du pays, chacun nommant un homme et une femme parmi les plus sages, les plus riches, les plus puissants ou les plus rusés de leurs contrées. Il est bien évident que chaque clan voit ses propres objectifs et intérêts dans l’accession au rang de Yemvas et Tulmora. C’est une compétition tacite qui garde l’esprit des clans affuté tant les enjeux sont grands.

Yagon se revendique comme le berceau de la civilisation sur le continent. La ville de Kvania fut effectivement été à une époque la plus préstigieuse de toute et un exemple pour les cités de tout l’Empire par le passé. L’exclusion du royaume Yagon de la fédération impériale en 294 fut particulièrement mal vécue par les Yagonites. Aujourd’hui encore, nombre de leurs seigneurs gardent une rancune tenace à l’égard de l’Empire.

 

Dynastie (page en cours de rédaction)

  • Sutef :              Blason: “D’argent à la main de justice pointant l’Ouest ”    Devise : “Par la justice”. Cette dynastie porte le nom du plus jeune des seize prophètes. Sutef, dit Sutef l’ailé, fut en charge de la diffusion de la foi sur le territoire Yagon. Il eut bien du mal à accomplir sa tâche dans une région à la culture orgueilleuse.